Un médecin grec raconte : « Celui qui n’a pas d’argent meurt » — Harald SCHUMANN

La Grèce doit faire des économies, en voilà les conséquences : les malades souffrant d'un cancer n'ont pas de soutien, la poliomyélite est de retour, les malades souffrant du diabète perdent la vue. Le médecin Georgis Vichas nous parle de son travail quotidien.
Harald Schumann : Monsieur Vichas, ne craigniez vous pas de subir un infarctus ?
Giorgios Vichas : Non, pourquoi ?
Parce que vous accomplissez parallèlement deux activités professionnelles à plein temps. D'une part, vous êtes cardiologue à (...)

Actualité / ,

Suite / Site officiel