Après les raffineries, grève votée dans toutes les centrales nucléaires du pays



Manuel El Blanco affirme que la loi ne sera ni retoquée, ni retirée et que "la CGT ne fait pas la loi dans ce pays". Il n'empêche que la mobilisation se durcit comme jamais. Pourvu que ça dure. Le bras de fer s'annonce coriace. Dans le même temps, l'application Essence indique que 45% des pompes sont en rupture partielle ou totale et la CGT a aussi décidé de bloquer l'impression des quotidiens nationaux. Les 15 jours qui suivent vont être décisifs car on voit mal l'Euro 2016 se dérouler dans un contexte aussi tendu. ça promet. Fawkes
Suite de l'article »

Suite / Site officiel