France : « Il va falloir déclarer au fisc la revente d’un Playmobil ! »

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents, Nos dirigeants, qu'ils soient ministres, députés ou sénateurs, ont tout simplement et depuis fort longtemps perdu ce que l'on appelle pudiquement le "sens des réalités". J'attribue cette dérive de nos mamamouchis de tous poils à leurs fréquentations assidues des palais, des dorures, des cantines gratuites, des chauffeurs à profusion, des salaires plantureux (bien que les intéressés s'en défendent, gagner 10 000 euros c'est plantureux dans une France de fauchés). Bref, ils ont toujours la bonne idée pour nous emmerder ; franchement, le fond de ma pensée, ce n'est même pas qu'ils nous emmerdent, ils nous font chier ! Alors que le Normal 1er benêt-béat pour qui la France-va-mieux nous la joue "ravi de la crèche", je vous rappelle donc que notre grand chambellan élyséen nous a parlé pendant de longs mois de "choc de simplification". Pour nous simplifier la vie, et nous faire chier dès le 1er euro - car rien ne doit échapper à leur rapine officielle et institutionnalisée (si ce n'est une bonne part de leurs émoluments d'élus qui échappent directement ou indirectement à la fiscalité qu'ils sont si prompts à faire appliquer avec toute la rigueur de la loi aux sans-dents que nous sommes) - , nos sénateurs dans leur infinie sagesse ont décidé de passer l'amendement le plus crétin, le plus imbécile, le plus débile, que dis-je, le plus con de l'année ! Si madame Michu revend le camion de pompier Playmobil d'occase sur eBay, il faut le déclarer au fisc ! Voilà leur idée géniale. Il faut de toutes les façons vous taxer jusqu'à ce que nous en crevions tous dans une espèce d'hystérie collective à l'impôt, à la taxe.

Suite / Site officiel